catuogno maria

Portrait artiste maria catuogno



Galerie photos


Aucun élément n'est publié dans la galerie de ce profil
 

Présentation de l'artiste

 

 

Née à paris, Maria Catuogno vit plusieurs années au Brésil et en Argentine. Fortement influencée par l'Amérique Latine, elle y apprend le travail du métal; sortant des sentiers battus, elle dessine et écrit directement avec le bronze en fil et en plaque. Domptant ce métal et maitrisant la technique,

elle peut réaliser ce qu'elle imagine.

 

De retour en France, la sculptrice installe son atelier en Provence, où de 1996 à 2000 elle suit les Beaux Art d'Aix pour définir la ligne et le design; puis l'artiste introduit la Terre en modelage, d'abord seule puis en mélange de matière avec le bronze, pour créer toujours dans le mouvement.

 

En 1997, elle gagne le 1er prix « Espace création » du parc des expositions de Toulouse. C'est ce qui la propulse dans le monde de l'Art.

De 2000 à 2012, elle expose dans différents lieux de Paris comme le parc Florale de vincennes, Les blancs Manteaux dans le Marais, elle fête les 100 ans de la Foire de Paris, participe à Art en Capitale au Grand Palais, au GMAC de Bastille, ainsi qu'à St Leu la Forêt et margency dans le Val d'Oise. Les Galeries « Art Symbol » , place des Vosges, « Natacha » en Belgique et « Ces Arts » à la Madeleine, « Le zèle des anges » à Lourmarin. montreront son travail.

 

En 2003 elle est lauréate du 1er prix  « Trophée Camille Claudel » ; la pièce est exposée au centre culturelle de  la ville de Marignagne.

 

Attirée par l'Asie, l'artiste s'envole vers le Japon pour l'Art Market d'Osaka en 2002, Big Sight de Tokyo en 2003, et de retour à Osaka en 2008 avec la galerie « Siesta ».

Entre temps, elle participe à la Biennale d'Art Contemporain de Florence en Italie.

Mais de nouveau en 2008, après la rencontre de 2 peintres chinois devenus amis qui l'introduisent en Chine durant la « Art Fair of Guangzhou » à canton en 2008 et 2010, elle fait partie du groupe « Néo impressionnisme français ». Elle y rencontre « Seed Art gallery » qui l'invite en 2011 à participer sous sa couverture à « Art Fair of Shanghai » et organise une expo dans le Musée « Golden Eggs » du Hennan à Zhengzhou où Maria est l'unique sculptrice.

 

En 2011, de retour de Chine, invitée à « D'Art et de Métiers » elle est récompensée par le « Trophée De Vinci » attribué par la mairie du 6e arrondissement de Paris.

 

Mais le sud de la France retient toute l'attention de Maria catuogno, puisqu'elle participera en 2005-2008 et 2012 à la « Sculpture en Liberté » de Roquebrune sur Argens; en 2008-2010 2012 au Salon Internationale de Marseille bien sûr prévu en 2013 pour Marseille Capitale Culturelle Européenne.

Valbonne et Mougins sont aussi ses lieux de prédilection, une expo dans le centre culturel de Mougins est prévu en 2013 .

 

Maria Catuogno s'intéresse à Bordeaux en 2009 au « Hangar 14 », en 2011 au « Garage Moderne » en 2012 au « CMH », 3 anciens ateliers de mécanique  désaffectés et réaménagés en salle d'Expo ouverte au public. Une 3e matière est alors mise à l'honneur: le Verre . Nait le mélange de matière Terre, Verre et Bronze.

 

Le Château de La Tour d'Aigues dans le Luberon abritera son travail en septembre 2012 alors qu'une pièce monumentale sera exposée dans les rues de Villefranche sur mer, dans le cadre du off de Franchement Art.

ART plastique

Copyright 2012. Ambre International
Joomla 1.7 templates free.