Laure Hochereau

Portrait artiste Abstrait et/ou symbolique, elle fait appel à ses émotions avant de jeter sur la toile les empreintes qu’elles laissent.



Présentation de l'artiste

Née à Paris le 20 août 1957, de mère flamande et de père français, d’origine paysanne, Laure Hochereau a vécu son enfance et adolescence à la campagne près de Paris. Ses frères disent d’elle qu’elle avait toujours le nez « fourré » dans un livre ou un crayon, pinceau à la main.

Après un bac littéraire, elle se tourne vers des études de sociologie, avec une spécialité ethnographie. De cette période, elle garde une forte prédilection pour l’observation et l’étude de la manière dont les jeux sociaux, des comportements et des relations se nouent.

A Paris, elle se passionne pour la peinture, le cinéma, la littérature. Elle fréquente toutes sortes d’horizons intellectuels, dont le milieu de la presse. Après l’école des correcteurs de Paris, elle entre aux Editions Homel, puis travaille pour divers groupes de presse féminine.

En 1987, elle part à Lyon au Figaro avec la ferme intention de revenir sur Paris. Elle rencontre alors le père de ses 2 fils le suit à Grenoble et rentre au magazine de la Chambre de commerce et d’industrie. Alors rédactrice en chef adjointe, elle prend en charge les relations presse puis la communication.
   
En 2003, en pleine débâcle conjugale, sous les conseils d’amies peintres amateurs, elle se lance, seule. L’année suivante, elle rejoint l’atelier de Mario Formica aux Beaux arts à Lumbin (Isère). Pendant trois ans, Mario guidera son travail, l’encourageant et l’aidant dans sa recherche.
Elle participe, durant cette période, à deux expositions collectives de l’atelier. Son travail est remarqué, elle vend plusieurs toiles.

Après son divorce et déménagement mi-2006, elle garde des contacts avec Jo et René Lunel. C’est grâce à eux qu’elle se remettra à son travail.

ART plastique

Copyright 2012. Ambre International
Joomla 1.7 templates free.